Fiat 500 : La petite citadine légendaire

La célébrité de la Fiat 500 ne faiblit pas, plus d’un demi-siècle après sa création. Cette voiture emblématique d’origine italienne a connu des décennies de gloire après sa sortie en 1957.

Origine et évolution de la Fiat 500

Son histoire débute à sa naissance et continue avec l’évolution du modèle qui épouse aujourd’hui les innovations du moment.

La Fiat 500 voit le jour le 4 juillet 1957 dans les usines du constructeur Italie Fiat. Inventée par l’ingénieur Dante Giacosa, la production des premiers modèles va continuer jusqu’en 1975 avec près de 4 millions d’exemplaires vendus au cours de cette période.

La voiture était baptisée Fiat Nuova 500 à sa sortie, une appellation pour la différencier du Topolino (nom italien de Mickey Mouse), un modèle commercialisé antérieurement entre 1936 et 1955.

De nombreux industriels dans le monde ont acquis la licence de production, notamment en Autriche (Fiat Steyr 500), en Pologne (Polski Fiat), en INDE 5Fiat Premier), en France (Simca) et en Allemagne (Fiat-NSU).

Quelques modèles Fiat

 Le constructeur italien a produit trois grands types de modèles de 1957 à 2007. On les classe en :

  • Première génération (Topolino)
  • Deuxième génération (Nuovo 500)
  • Troisième génération (modèle de style néo-retro évoquant la deuxième génération, lancée en 2007 après un long moment d’interruption)

On parle d’une autre génération, celle de la Fiat Cinquecento produite entre 1991 et 1998. En détail, la liste des modèles comprend notamment :

La Fiat Nuova 500 (première série)

Elle sort en 1957 avec un moteur bicylindre vertical de 13 chevaux placés à l’arrière du véhicule. La motorisation est refroidie par air de 479 cm3 et délivre une vitesse de 85 km/h pour une consommation de 4,5 litres aux 100 km. Trop austère, la voiture de deux places ne rencontre pas le succès attendu. Le but à sa création était d’arrêter la propension des scooters en plein boom en Italie pendant cette période. Moins de 30 000 exemplaires ont été vendus.

La Fiat 500 Économique et Normale

Ce modèle est une version révisée de la Nuovo 500, mais avec un moteur de 15 chevaux. La finition du modèle normale se peaufine avec un équipement plus complet, cette voiture devient la version A.

Fiat 500 Sport

Cette version sportive sort un an après la présentation du premier modèle. Elle embarque un moteur de 499,5 cm3 développant 21 chevaux. Ce modèle est le seul de la série à porter uniquement un toit en tôle et pas de toit ouvrant. Il devient la version B.

Fiat 500 Toit ouvrant

Ce modèle arrive en 1959 avec une innovation de taille, son toit ouvrant. De plus, la puissance du moteur est portée à 16, 5 chevaux et le prix de la voiture diminue de 20 % comparé au modèle de 1957. C’est la version C.

Fiat 500 D

La version D voit le jour en 1960 en même temps que la Fiat 500 Giardiniera, le modèle fourgonnette. La Fiat 500 D conserve la même carrosserie que les précédentes versions, mais prend du poids (500 kg) avec son réservoir d’essence de 22 litres et son moteur de 17,5 chevaux délivrant une vitesse de 95km/h. Elle remplace la version Sport et sa production va se poursuivre jusqu’en 1965, totalisant près de 650 000 ventes.

De nombreux modèles vont apparaître au fil des années, avec des modifications et de nouvelles technologies pour rester dans l’ère du temps. Les versions F (1965), L (1968), R (1972), ainsi que les modèles Gamine Vignale (1967), Jolly Beach, Nouvelle 500 (sortie à l’occasion du cinquantenaire de la voiture en 2007) vont compléter la liste.