Catégories
Blog

Le premier cabriolet doté d’un arceau de sécurité

La Volkswagen Golf 1 berline se décline en une version décapotable en 1979 pour donner naissance à la Golf cabriolet. Découvrez l’évolution de ce modèle.

Toutes les versions de la Golf cabriolet

Le modèle s’affiche pour la première fois au Salon de l’automobile de Genève en février 1979. Succédant à la Coccinelle cabriolet, elle va bénéficier de nombreux changements durant toutes les années de sa commercialisation.

Le début triomphant de la Golf I Cabriolet

La voiture de quatre places était techniquement en avance sur la Coccinelle avec son châssis innovant, sa structure de toit simple et ingénieux. Sa capote feutrée comprenait cinq couches de tissu. Son moteur était sobre et dynamique, il lui conférait à la fois puissance, vitesse et agilité. Cette première phase du modèle a été écoulée à près de 389 000 exemplaires.

La voiture va connaître un restylage après douze ans de commercialisation. Face au succès populaire du cabriolet, Volkswagen va conserver ses traits et caractéristiques en évitant un relookage sur la base de la Golf II sortie en 1983. Le nouveau décapotable va uniquement emprunter les moteurs de la Golf II.

Les remodelages vont continuer notamment en 1988, où des élargisseurs sont portés sur les bas de caisse et les ailes du véhicule. La voiture reçoit une allure plus dynamique avec son parechoc recouvert de matériaux synthétiques. Deux ans plus tard, la capote s’équipe d’une commande électro hydraulique.

La Golf III Cabriolet, sécurisante et sobre

Le constructeur allemand a misé sur l’aspect sécuritaire pour ce nouveau modèle qui sort en 1993. Il l’a équipé de nombreux outils qui constituaient des innovations technologiques à l’époque : airbags frontaux, ABS, systèmes de protection au niveau des portières et un arceau exubérant placés sur les montants médians.

Ce nouvel arceau portait des points d’ancrage supérieurs adaptés au pare-vent de type store et était un excellent appui pour la capote fermée. Il permettait un guidage plus précis des vitres latérales, ce qui augmentait l’insonorisation dans l’habitacle. L’ouverture et la fermeture de la capote se faisaient en moins de 20 secondes grâce à la commande électro hydraulique.

Cette voiture était la première déclinaison diesel d’une décapotable et le cabriolet de série le plus sobre au monde. Elle a été vendue à plus de 70 000 exemplaires.

Nouveau style avec la  Golf IV Cabriolet

Ce toilettage intervient en 1998 après la sortie en 1997de la Golf IV qui va servir de base pour le remodelage de la Golf III cabriolet. Le nouveau style se présente avec des équipements revalorisés et remis au goût du jour. Les ventes vont exploser jusqu’en 2002 qui verra la production du modèle s’arrêter. Elle reprend en 2011 avec en mire la sortie d’une première déclinaison GTI.

La Golf GTI Cabriolet

Dotée de série d’une capote électrique, cette version est le premier cabriolet de l’histoire des GTI.  Son arceau de sécurité se déploie de manière automatique et ses lève-glaces sont électriques.

Son moteur turbo de 2 litres développe une puissance de 210 ch pour atteindre une vitesse de pointe de 237 km/h (235 km/h en version DSG). Pour un départ arrêté, il franchit les 100km/h en seulement 7,3 secondes. Sa consommation moyenne se limite à 7,6 l/100 km pour des émissions de CO2 de 177 g/km.

Ce modèle marque la fin de la Golf cabriolet, Volkswagen ayant décidé d’arrêter sa production en 2016. Mais le constructeur allemand annonce pour 2020 l’arrivée d’une nouvelle race de décapotables portée par le futur T-Roc Cabriolet, conçu sur la base d’un crossover.